Le Bêtisier du St Bernard

POURQUOI  les expos......
 
Reproduction interdite des textes et images de cette page


  

ATTENTION aux importations à l'aveugle.

On observe ces derniers temps, bon nombre d'importation de chiots SAINT BERNARD issus des pays de l'EST de l'Europe. Ce n'est pas forcément novateur et ceux qui se lancent dans l'aventure n'ont pas inventé l'eau chaude. Nous sommes passés par cette étape il y a quelques années en important successivement 2 chiots mâles de la région du nord de la russie avec l'espoir d'apporter une diversité génétique pour nos lignées maternelles.
En 2010 je suis déplacé en Lettonie pour chercher un chiot mâle poil court dont le pedigree nous paraissait intéressant. Après avoir pris l'avis de quelques  "spécialistes et juges" qui se reconnaîtront, et avec l'aide d'un collègue sur place, TIGUAN a rejoint l'Alsace. Tout allait bien jusqu'au jour ou nous avons fait les pré-rardios de hanches.... et là, c'est la cata. totale. Très mauvaise jonction coxo-fémorale bilatérale. Tous nos espoirs après  8 mois de travail se sont évanouis en 30 secondes. La décision fut difficile, mais nous avons la chance d'avoir un réseau qui nous a permis de le placer dans une excellente famille d'accueil jusqu'à la fin de ses jours. Il est DCD à l'âge de 6 ans après avoir développé une maladie cardiaque et ce sont de fortes crises d'épilepsie qui lui auront été fatales. Imaginez un instant que nous ayons fait de l'élevage en toutes connaissance des choses avec ce gentil et joli chien aux bonnes proportions avec des allures remarquables !!!!  Forte dysplasie - Maladie cardiaque + Epilepsie .
     

Bien entendu, nous en avons informé la collègue russe qui a proposé de nous apporter un autre chiot..... L'occasion se présentait 3 ans 1/2 après en décembre 2013 avec l'arrivé de celui que nous avons appelé NAVY. Un chiot mâle poil long dont le pedigree nous inspirait confiance et dont les parents nous plaisaient bien. (sur les photos)  Dès les premiers pas sur le sol, nous avons été choqués par ses pattes arrières déjà très panardes... Au fil des mois de sa croissance (lente) et après des dizaines de séances de physiothérapie (piscine) nous n'avons observé aucune amélioration. De plus, sa denture présentait une tendance au prognathisme. Adulte, un espace de près d'un centimètre est visible entre la mâchoire du haut et du bas. Il est resté de petite taille ( moins de 75 cm ) et ses pattes courtes lui donne une démarche à la Charlie Chaplin nuisible à des allures de chien fonctionnel. Sa démarche est rigolote, sauf lorsqu'on veut en faire un reproducteur. Ce gentil chien est donc prognathe, petit et très panard avec des allures qui en découlent.. Seule sa tête pouvait être intéressante pour l'élevage. Deuxième chiot russe, deuxième échec, deuxième placement en famille d'accueil ou il vit comme à pacha à Marrakech. Nous le voyons régulièrement, il a une compagne féminine avec FARAH et est resté un chien adorable mais... avec tous les défauts qui ne peuvent  pas en faire un chien apportant un + à l'élevage.

Depuis ces 2 expériences ratées, nous avons abandonné l'idée. Alors lorsque je vois dans les rings la qualité de quelques produits importés des pays de l’Est, je suis inquiet pour ce qui va se passer dans 1 an ou 2, si ces chiots sont retenus pour faire de l'élevage en France. Je serai un observateur attentif de cette évolution et n'hésiterai pas à tirer la sonnette d'alarme. Nous avons déjà quelques éleveurs qui cultivent une variété de chiens avec "le pot d'échappement près du gazon" et une typologie d'un autre temps comme des excès de peau et de plis, des pattes courtes, des avant-bras inexistants et des crânes arrondis.... Tous les goûts sont dans la nature mais lorsqu'on s’éloigne du standard on ne travaille plus POUR la race.... les motivations sont ailleurs.

                     
( 2 mois -----  15 mois  avec FARAH  -----  aujourd'hui  il a 3 ans1/2 )

Faire des expériences, c'est bien et il faut les encourager... encore faut-il avoir un peu de CHANCE et surtout avoir la lucidité ou l'intelligence d'abandonner un projet présentant trop de risques de dérives. La qualité de l'élevage passe par la Sélection et elle est déterminante lorsque le recul sur les lignées importées est faible et la traçabilité incertaine, voire inexistante.




PARC des Exposition  LUX.EXPO sur le plateau du Kirchberg :
 

L'organisation avait prévenu que le chantier à proximité allait compliquer l'accès... soit.  

Mais après cette annonce, c'est démerder VOUS.  En effet, le grand parking qui jadis fut gratuit a DISPARU sous un énorme chantier de construction... donc tout le monde se dirige vers le parking situé autour les halls.  4 voies doivent se réduire à 1 voie..... on a donc passé 20mn dans le bouchon avant d'atteindre l'entrée du parking..... et là, un gentil monsieur que tu as juste envie d'assassiner lorsqu'il t'annonce que le parking est PLEIN et qu'il faut se diriger vers un parking à étages situé 1 km de l'entrée .....  

En fait ce silo à voitures (hauteur max : 2.10m) est situé à la hauteur de l'entrée SUD .. mais cette entrée ne donne pas accès à l'exposition canine.... il faut trimballer chiens et matériel sur 1 km jonché de MERDES. Oui, le matériel puisque l'organisateur ne met plus de cages à disposition depuis cette année..... Tu as le choix entre emprunter un trottoir trop étroit d'un coté ou marcher sur la route. L'autre trottoir étant squatté par des voitures n'ayant pas trouvé le parking !!!! 

A l'intérieur, c'était un énorme barnum avec des gens partout, des cages, des tentes, des parcs, des chiens dans les allées. Le pire est dans la zone de "promenade" ou, malgré la mise à disposition de sachets, il y a des crottes PARTOUT puisque les gens ne ramassent pas. Un service de nettoyage est inexistant. 

Le point positif (oui, il y en a au moins 1 ) c'est qu'il n'y a plus d'heure butoir pour la sortie des chiens. Celui qui veut quitter l'expo après les jugements, peut le faire contrairement aux années antérieures ou personne ne sortait avant 15 ou 16h.....


Ce n'est pas encore cette année qu'on enverra une lettre de félicitation aux organisateurs ni aux "cochons" qui ne ramassent pas la merde de leurs chiens 





Connerie quand tu nous tiens.......

Il y a quelques années, je me rappelle avoir entendu qu'une personne avait proposé d'interdire le port des gilets ou vestes floquées aux couleurs d'un élevage..... pour soit disant, ne pas donner un signe de reconnaissance de tel ou tel élevage aux juges......  Projet resté sans suite en toute logique.


Depuis 2015, le show team du Val du MORAKOPF a adopté un " Dress Code " pour les expos majeures. Façon visible d'adhérer a un groupe d'amis animé de valeurs communes.(entre autres)  Le moteur en est le SAINT BERNARD et le carburant, la convivialité.

Figurez-vous que ça dérange ..... Ce serait une technique pour faire passer un "message" permettant aux juges (probablement tous corrompus) de favoriser les chiens  d'un même élevage.  Tout le monde le sait, la notoriété du Val du Morakopf a été construite grâce aux pots de vin, aux coucheries, au chantage et  au backchich.  Hopla






 Content que l'aspect " Savoir être des élus " ait été abordé publiquement et je persiste en disant que l'élu, quel qu'il soit, doit respecter le statut qui lui a été attribué par les électeurs. Il est l'élu de tout le monde.
Le message est passé ou PAS.... je ne reviendrais pas dessus et un artiste belge disait :
 A force de péter trop haut, le cul prend la place du cerveau. 

 
NE 2016 - Mansigné


2016  Année élective du Club Français pour la constitution d'un nouveau comité exécutif . 6 Postes à pourvoir - 9 candidats déclarés.  Pour que le bulletin soit valable, il convient d'un rayer AU MOINS 3 (ou plus...)

Il y aura également un changement du bureau puisque le Président et 2 des 3 vice-Président actuels ne se représentent plus. Pour faire mon choix, je ne me suis posé qu'une seule question :

Avec quels candidats aimerais-je travailler ?  

Il ne s'agit pas de savonner la planche du futur Président, mais il est important de choisir des personnes qui sont prêtes à mettre leurs compétences et leur motivation au service du plus grand nombre (de tous les adhérents). Le nouveau Président doit être entouré de personnes dévouées, imaginatives et motivées.

 Trop souvent l'intérêt personnel se superpose à l'intérêt général. Pour illustration, et c'est un petit exemple, le comportement de certains membres du comité croisés en expo et qui ne viennent pas saluer les exposants.... oubliant qu'ils ont peut être été élus par les suffrages de ceux qu'ils ignorent volontairement ..... Ils représentent le CLUB et non pas seulements leurs "amis" de circonstance.  
Ces attitudes nuisent clairement à la cohésion. Elles n'encouragent pas non plus les "exclus" à l'assiduité et à la participation aux diverses manifestations ( expo - repas - apéro - réunions - etc...) 

On a une Charte d'élevage, alors pourquoi pas une Charte du comité qui rappellerait les règles du savoir-être des élus ?

CQFD  



 
En matière de destinations pour les expositions du Club Français ou des Spéciales de race qu'il propose, la Région EST est une fois de plus mal lotie. La carte ci-contre en est l'illustration. Et pourtant, les décideurs savent bien quelles sont les régions riches en exposants, malheureusement, nos appels des 2 pieds n'ont aucun effet.    

Nous avons la chance d'avoir de nombreux  propriétaires dans ce 1/4 Nord-Est qui sont prêts à nous accompagner en Spéciale et Régionales.... à condition que l'aller/retour soit réalisable dans la journée et ne générent pas trop de frais (déplacement-hébergement)

Malheureusement, les destinations proposées en 2016 pour les 2 Régionales et la Nationale d'Elevage ne vont pas insciter les propriétaires non éleveurs à y participer.

(RE) La Rosières : 400 km mais 6h de route puisque perché dans les Alpes près du col du Petit St Bernard.

(RE) SOREZE (81) entre Carcassonne et Toulouse... ce ne sont que 900 Km depuis l'Alsace  (Bon courage)

(NE)  MANSIGNE (72)  750 km vers l'Ouest : Magnifique. On va regretter la Corrèze ou le Loiret  !!

Depuis 2012 et la NE à Moyenmoutier (88) , l'EST a été " oublié " dans le calendrier du club. Aucune expo majeure à moins de 4h de route depuis l'Alsace Lorraine.

Pour les "Spéciales" de race, 2016 sera encore plus médiocre que les années précédentes. Hormis MULHOUSE, rien que Dijon et Troyes à se mettre sous la dent.... même la traditionnelle Spéciale de METZ n'a pas été reconduite.  Dont acte, mais ça doit aussi nous faire réfléchir au rôle des délégués régionaux !!! 

Conclusion :  
HEUREUSEMENT les occasions de se retrouver entre passionnés ne manquent pas... mais à l'étranger.  OFFENBOURG - KARLSRUHE - LUDWIGSHAFEN - SAARBRUCKEN -  AARAU - LOTZWILL ou Luxembourg. Toutes ses destinations sont à moins de 3h de route.


 Les "Franzosen"  sont toujours les bienvenus et accueillis les bras ouverts sans arrières pensées. Fort d'un Savoir Être perdu en France,  tous les élus du comité (national ou fédéral)  viennent saluer les exposants avant le début des jugements. La différence fondamentale réside au fait qu'à l'étranger, les élus travaillent majoritairement dans l'intérêt général de la race alors qu'en France ce n'est pas l'objectif de tous.
Les adhérents méritent au moins le respect de ceux qu'ils ont élus... qu'on se le dise !








On vient d’apprendre que les 2 expositions annuelles de FRIBOURG en Suisse n’auront plus lieu.
 Le communiqué des organisateurs invoquent des raisons de coûts et des problèmes organisationnels.

Pour rappel, la Suisse proposait chaque année 3 doubles expositions internationales (Fribourg – Kreuzlingen – Genève) ainsi qu’une exposition nationale à AARAU.
Le club de race propose également son exposition «  Club show » chaque année depuis quelques années.

Ca fait des années que je dénonce les tarifs prohibitifs proposés en Suisse. Alors que les autres pays européens demandent 40 à 50 € en moyenne pour l’engagement d’un chien, les organisateurs suisses étaient à 90 €. (+ 15 € pour le parking) Ca fait des années que j’ai alerté ces mêmes organisateurs sur le risque de compromettre la pérennité de leurs manifestations par des tarifs excessifs par rapport aux tarifs usuels du circuit européen. Je n'ai jamais eu de réponse à mes courriers.

Il semblerait que la boucle soit bouclée…. La baisse progressive du nombre de chiens engagés et l’augmentation des coûts semblent avoir eu raison d’une politique commerciale suicidaire.

On a connu de « grandes manœuvres » en Suisse. Bâle, Lucerne, Lausanne, Bulle, St Gall ont été des villes « expo » par le passé. Aujourd’hui il reste Kreuzlingen, Genève pour les IB et Aarau pour un CAC.  Pour valider un titre de Champion Suisse, il faut avoir remporté 4 CAC dont 2 obtenus lors d’une exposition Internationale. Autant dire que les chances de réussite se réduisent et que le parcours risque de durer et de coûter cher. Autant oublier ce type d’objectif puisque la différence de tarif n’est pas justifiée par une prestation particulière. 

 
Des débuts avec 1700 chiens . Des pics de fréquentation dans les années 2010-2011 et la chute progressive en dessous de 1500 chiens.


Le "confort" de l'exposant n'était pas optimal....  Je fréquente Fribourg depuis 2005 ( avec Hullian) et rien n'a changé en 10 ans sauf les tarifs qui sont montés en flèche.

•    Les halls sont sur plusieurs niveaux  (escalier ou ascenseur obligatoire)
•    la zone sanitaire est minuscule pour les besoins des chiens.
°    Payer 50 SF de caution pour sortir du hall  
( pour faire les besoins hors "nid à microbes " )
°     Peu d'espaces disponibles autour des rings trop petits.  
(en mode boîte de sardines)
°    Points d'eau éloignés des rings et quasi inexistants à l'étage. 
•    Les rings ne sont jamais assez grands pour les grandes races avec du parquet à l’étage. (sols glissants)
•    Une « armée » de vigiles "SECURITAS"  patrouillant partout et vous empêchant sans compromis de quitter le hall avant 16h.
•    Les premières années, les commerçants et stands de fournitures occupaient une grande partie du rez de chaussé ….
•    L’an dernier, on pouvait les compter sur une main.
°   J’imagine que pour eux aussi, le prix des emplacements étaient du même acabit que pour les exposants.... chers 


Des soucis financiers  !!! oui, certainement ... la location des halls de + en + onéreuse, la facture des vigiles SECURITAS qui doit manger une bonne part du gâteau (d'autres organisateurs font appel à des bénévoles recrutés dans les clubs canins ou aux élèves de lycées agricoles ou aux scouts) l'invitation de juges venant de très très loin et qui coûtent forcément beaucoup plus chers que ceux qui viendraient des pays voisins... ( en 2015  il y avait un juge d'Israel, du Japon, de Russie, de Finlande, de Roumanie, de la Bielorussie etc... )  Il y a plusieurs leviers sur lesquels ont peut appuyer pour réduire la voilure. Alors continuer à vivre sur un grand pied alors que les temps sont plus durs...... était-ce une gestion de " Bon père de famille " ?  
Quand on met la clé sous le paillasson, c'est que l'affaire ne tourne plus.


Alors vous me direz : Mais pourquoi y aller ?

Les motivations sont plurielles pour nous qui sommes "frontaliers" . Les distances sont raisonnables et les A/R réalisables dans le journée. Afficher un titre de CHAMPION de SUISSE  pour le ST BERNARD est par définition, un objectif prestigieux. Pour le circuit International, la Suisse permettait de viser un CACIB à faire valoir pour un titre de CHAMPION INTERNATIONAL. Sans compter le plaisir de retrouver quelques amis hélvètes et des chiots que nous avons exportés. Oui, c'était cher, non les conditions d'expositions n'étaient pas optimales, mais les points positifs étaient supérieurs aux points négatifs. C'était un compromis.

Cette année, nous irons encore à GENEVE , mais juste pour 1 journée et avec 1 seul chien. Nous finirons les parcours avec nos chiens dont le championnat Suisse reste un objectif, mais nous ne viserons plus le Championnat Suisse pour ceux qui sont en début de carrière.

VOIR les exploits de nos ST BERNARD à FORUM FRIBOURG 2010 et 2015 :

 
http://www.morakopf.com/FRIBOURG.2010.html   et    http://www.morakopf.com/FRIBOURG.15.htm  














Après l'interdiction de faire des photos "commerciale" au pied du CERVIN, la ville de ZERMATT a condamné l'image mythique de la Suisse à quitter le paysage. Bien que vendant les droits d'exploiter sur la commune aux professionnels de la photo pour des milliers de FS durant une dizaine d'année, les "opposants" intégristes ont eu gain de cause.  DEHORS les SAINT BERNARD.

En acceptant de vendre des chiots au photographe qui n'a pas caché ses intentions, nous avions pleine conscience de la motivation de l'achat. Il s'était tourné vers notre élevage avant tout pour l'assurance de la stabilité des caractères. En effet les chiens étaient amenés à côtoyer des familles venus du monde entier pour immortaliser leur passage en Suisse.

Compte tenu des évènements, nous avons décidé de récupérer nos 2 chiennes, IVY 2 ans (Daelia + Dyson) et EMMY , 6 ans ( Aïdy + Nesty) . C'était simplement un geste responsable et professionnel pour éviter un placement hasardeux ou imposé par les autorités cantonales qui avait déjà retiré des chiens à un autre photographe exerçant la même activité à Zermatt.

Alors chacun est libre de penser ce qu'il veut sur cette opération. Nous avons le sentiment d'avoir fait ce qu'il faut au moment qu'il faut. En décembre prochain, il n'y aura plus de ST Bernard à ZERMATT.

Pour ceux qui sont choqués que l'on puisse faire de l'ARGENT sur le dos des chiens se trompent de cible et de combat. En effet, l'exploitation commerciale des animaux est plus que courante, que ce soient des chevaux dans tous les clubs équestres, des dauphins et orques à Marinland d'Antibes, des baleines sur le ST Laurent au Québec ou.... des St Bernard que l'on promène au col contre rétribution. 

Pour la suite des 2 "filles" EMMY rejoindra une famille d'accueil très prochainement et IVY pourra rester auprès de sa maman Daelia si elle s'intègre parfaitement dans le groupe.







IVY lorsqu'elle avait 6/7 semaines




Au premier semestre 2015 nous avons participé à 9 expositions dont 1 seule en France (Championnat de FR à Dijon)  Il y a plusieurs raisons et la liste est non exhaustive.

- L'intérêt de l'exposition ( Nationale , Internationale ou Spéciale de Club)
-  Les compétences des juges proposés
- Les objectifs pour les chiens engagés
ET..... les distances.


En comparant un tableau relatif aux destinations en FRANCE et à l'ETRANGER ( Allemagne, Suisse, Luxembourg, Autriche ) on constate une différence sensible. 

Dans l'EST, bien qu'ayant une population canine importante, nous sommes un peu les "parents pauvres" de l'héxagone. En dehors de METZ qui est annuelle, les autres villes ne proposent qu'une expo nationale  ou internationale tous les 2 ans ( Colmar, Strasbourg, Besançon, Vittel )

Pour les Spéciales ST Bernard et les Régionales, c'est encore plus pauvre. 2 "spéciales" en 2015. (Besançon et Metz) Si on en veut PLUS, il faut dépasser la barre des 200 km et là, un aller-retour dans la journée est plus compliqué et engendre souvent des coûts supplémentaires (hébergement)

Ceci explique celà..... les distances à parcourir pour participer à des expositons étrangères, sont globalement plus courtes et réalisables dans la journée.

Je vois déjà ceux qui se disent : S'ils vont à l'étranger, ils ne viendront pas en France.
Mais qu'on se rassure, nous serons en France aussi... mais au bon moment et au bon endroit !!!




Bénévolat et compétences

 Le poste de délégué régional des secteurs  des frontières de l’Est ( 67.68.90.70.25.39) était vacant depuis la parution de la revue N°3 de décembre 2014.
Informé et sollicité par le Président, j’ai souhaité m’accorder un délai de réflexion pour proposer ma candidature à ce poste. Après réflexion et entretiens divers,  j’ai posté une lettre de candidature le 1er mars et selon mes informations, aucune autre candidature n’était à l’ordre du jour. J'ai posé cette candidature sans grande conviction et essentiellement pour ne pas laisser la région sans représentant. Le comité se réunissait après l’exposition régionale de CHARNOZ du 25 avril pour se prononcer sur le sujet lors d'un vote des 9 élus.

Une semaine plus tard, un coup de fil du Président m’informait que les membres du comité présents avaient voté sans retenir  ma candidature. En effet, d’autres postulants  avaient déposé leur candidature entre temps, et le choix de la majorité des 9 votants s'est prononcée pour une autre candidate. J’espère que le détail des votes "à main levée" sera publié dans une prochaine revue.

Un délégué n’est pas un « élu », c’est un « choisi ». Un choisi sur des critères divers et variés. Les motivations des « votants » peuvent être objectives ou subjectives, réalistes ou influencées, voire partisanes ou claniques.  En proposant ma candidature, mon intention se résumait à apporter mon expérience et mes méthodes organisationnelles déjà éprouvées en 2005 et 2007 par l’organisation de Régionales d’élevage en Alsace et surtout lors de la WUSB à Ribeauvillé en 2010 qui restera dans les anales internationales de la race pour avoir battu tous les records de participation (285 ST Bernard). C'était un évènement qui restera gravé dans la mémoire de tous ceux qui y ont participé.  A cette époque, je n’étais ni membre du comité, ni délégué… juste sollicité par les dirigeants leader du club et désigné volontaire pour participer activement et ponctuellement à la vie du club.

 J'ai fait ma B.A en proposant mes services, l'offre n'a pas trouvé grâce aux yeux des votants. Tant pis, c'est probablement mieux ainsi, l'essentiel n'est-il pas  que le poste soit pourvu par un nouveau délégué qui soit l'instrument de la politique de ceux qui l'ont désignés ?

 A eux de prouver leur engagement et leur capacité à être des générateurs de progrès pour la race. 




Première réaction : Mais jusqu'où iront-ils ???

L'une des 3 expositions internationales proposée sur le sol SUISSE vient de déménager de ST GALL à KREUTZLINGEN
  ( Hall du parc expo trop onéreux)
Du coup on est passé d'une double expo (sur 2 jours) à une simple expo (sur 2 jours)  L'offre globale de la Suisse passe de 6 expo CACIB/an  à 5 , par contre, ils n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère.....
1 chien engagé + parking :  90 + 15 = 115 €
 


Autant dire qu'il faut y aller avec un objectif précis et prier pour l'atteindre avec des juges "all round" qui s'occupe des races suivantes : 

Bernhardiner Kurzhaar Michael Forte, IR
Bernhardiner Langhaar Michael Forte, IR
mais aussi ....
Sarplaninac, & osteurop. Hirtenhunde  -  Grosser Schweizer Sennenhund  -  Entlebucher Sennenhund  -  Chinese Shar-Pei -  Bordeaux Dogge
Französische Bulldogge  -  Havaneser  -   King Charles Spaniel  -  Papillon  -  Peking Palasthund  -  Phalène   -  Tibet Spaniel  -  Tibet Terrier  -  Berner Sennenhund


Hopla Gruëzi binander




Je ne sais faire qu'un seul geste
Celui de retourner ma veste, de retourner ma veste
Je l'ai tellement retournée
Qu'elle craque de tous côtés
A la prochaine révolution
Je baisse mon pantalon






Cette chanson de J. Dutronc  (1968) a été faite pour illustrer un comportement de ceux qui aimeraient bien nous coller une étiquette de  « coupables méchants ».

 Ils sont plusieurs à nous avoir tournés le dos après avoir profité du statut que nous avions la faiblesse de leur faire partager. Ils sont 3 ou 4 à être passés sous les feux de la rampe avant de « Retourner la veste ». Les meilleurs sont allés jusqu’à acheter un chien chez un collègue « concurrent » avec des ambitions ouvertement affichées pour bien nous faire passer le message. Manque de bol, la réalité n’a pas joué le jeu et les prouesses annoncées ont été réduites à un coup de sifflet BREF. D’ailleurs, rares sont ceux qui sont sortis grandis de leur sécession. 

Le dernier en date avait profité de notre confiance et de notre amitié en affichant publiquement une loyauté et une fidélité  perpétuelle en tenant des propos ostentatoires, parfois exagérés et gênants. La suite des faits révélera l’esbroufe.  

Au moment de régler la note, le soufflet est tombé, le ballon s’est dégonflé,  l’oiseau a fait le mort pendant plusieurs mois. Trop bon, trop con, et lorsque nous avons mandaté un homme de loi, la cocotte minute est montée en pression, la raison venue d’ailleurs a pris le dessus.

Le profil bas aurait été de mise dans un monde humble et respectueux. Obtenir son dû sous la contrainte est déjà pénible, mais lorsque la suite vengeresse avec objectif avéré de blesser devient de notoriété publique, la gougoutte fait déborder le vase de la retenue et de la réserve.

La suite révèle un comportement tordu. L’épouvantail vient de tourner sa veste en pointant son regard et en déclarant sa flamme à celui qui n’avait à ses yeux que valeur de médiocrité. Mieux encore, il accorde crédit et admiration envers celui qu’il repoussait de toutes ses forces  un an auparavant. Superbe recrue, bon courage et une confiance aveugle s’impose. Quand au plaisir escompté de nous « agacer » c’est un gros flop. Au contraire, c’est un grand plaisir d’être débarrassé d’un boulet.  Bon débarras.

Non content d’avoir eu un comportement inqualifiable, non content de trainer des casseroles nauséabondes, non content d’être « grillé » dans plusieurs contextes sociaux, il a fallu qu’il accentue son discrédit en Retournant sa Veste et en Baissant son Pantalon.(comme dans la chanson)

Mon Dieu que le monde est con. 

Je vois déjà la menace de poursuites pour diffamation pointer son nez. La volonté de nuire est évidente… oui, mais nuire à QUI  ?
PERSONNE n’est cité et  toute ressemblance avec des personnages réels ne peut être que fortuite. Seul  l’individu ayant vécu une telle aventure pourrait se sentir concerné.



  ECHEC et SUCCES INTERDITS


RING  d'HONNEUR à VITTEL
 ou les "libertés" que s'accorde la juge.

Généralités : Nous sommes nombreux à en avoir fait l'expérience des rings d'honneur... 3 petits tours (parfois 1 seul) et les SAINT BERNARD sortent sous les applaudissements du public. Soit.... personnellement , je ne reste que rarement pour cet exercice sauf si le trajet de retour reste dans un périmètre rapproché. A Vittel, nous étions à 2h et compte tenu de notre forte présence, j'y ai engagé en plus, un couple et un lot d'affixe. Le SAINT BERNARD n'est décidement pas dans les "petits papiers" des juges, puisque ni en jeune, ni en couple, ni en lot d'affixe, ni en finale de groupe, pas un ST BERNARD n'est monté sur le podium.... ( OK, il n'y avait pas de podium dans le pauvre ring d'honneur de Vittel)

Cas particulier :  Lorsque nous étions en piste pour les Meilleurs lots d'Affixe ( 3 chiens du même élevage) avec GIOA - GESSE et PRUTZI  nous avions à coeur de soigner l' homogénéité du trio avec 3 femelles poil long au phénotype assez proche ( Daalook est le papa des 3) . Le critère de sélection d'un lot d'affixe est par définition, la recherche de la plus grande homogénéité. ( précisé par le règlement SCC)
Une fois sur le ring, tout le monde pouvait entendre de la bouche du présentateur que, exceptionnellement pour cette fois, le critère d'homogénéité ne sera pas retenu par la juge...... OUPS . On a très vite compris pourquoi... suite à cette annonce, elle a sélectionné pour le podium un lot  composé de jeunes et d'adultes aux tailles forcément différentes. Mais ils avaient tous la même couleur .....  Merveilleux..... Non mais allo quoi !!!

Conclusion :  Il devait y avoir un "truc" entre la juge et ce groupe de grands chiens gris pour qu'elle adopte des méthodes à la POUTINE en décidant de changer à sa guise, les règles pourtant notifiées dans le catalogue de l'exposition . Le pire étant de le faire annoncer à la sono et clamant haut et fort que le règlement vient de changer par la décision du juge et que  :
 POUR CETTE FOIS, L'HOMOGENEITE NE SERA PAS UN CRITERE DE SELECTION.
C'est se foutre de la gueule des exposants et des organisateurs .


extrait du réglement des exposition nationales :

DECISION :

 Nous n'étions déjà pas "CHAUD" pour participer aux rings d'honneur.... maintenant la décision est prise, en dehors des expositions de race ( uniquement les ST BERNARD) nous ne participeront plus aux rings d'honneur payants ( à VITTEL c'était 6 € par groupe engagé... parfois c'est 20 € , parfois c'est gratuit ) , n'engagerons plus de lots, ni couple, ni paire, ni autre chose.  Ca c'est dit.. et ce sera fait.




La page 47 de la Revue du CFSB N°3  dit tout haut ce que nous sommes nombreux à penser tout bas.  Il est INADMISSIBLE  de voir qu'un juge mandaté par le club puisse être aussi peu cohérent dans l'attribution des qualificatifs au point de faire réagir  presque TOUS les exposants qui n'ont pas tardé à faire remonter le scandale aux instances du club de race. Ce cinglant " rappel à l'ordre " est tout à fait justifié et conforte les éleveurs respectueux du Standard à poursuivre dans la voie dictée par le pays de naissance de la race.

Les  PROPORTIONS : premier coup d'oeil sur le chien.

On a le droit d'aimer les chiens lourds, courts sur patte, aux poitrines profondes et aux plis de peaux qui recouvrent les yeux, mais dans ce cas, ces personnes là ne sont pas à la bonne adresse , le ST BERNARD n'est pas un chien pour eux. Ils peuvent s'orienter vers d'autres races dont ces caractéristiques là, sont conformes à leur propre standard  (genre Mâtin de Naples ou autres molossoïdes) .... ou alors on peut les inviter à créer une autre race , un autre nom avec la taille du St Bernard, la couleur du St Bernard, la gentillesse du St Bernard....  mais là c'est comme la Pub pour .....

ça y ressemble, mais ce n'en est pas.







TAXES + TAXES et RETAXE

Jusqu’en 2012 la fameuse TVA traduite par nos anciens par Tout Va Augmenter lors de sa mise en place en 1954, était fixée à 5,5 % pour la vente des chiots. Concrètement, lorsque vous achetiez un chiot 1000 €, l’éleveur « assujetti et déclaré » reversait 52,13 € à l’Etat.

Depuis le 1er Janvier 2013, cette TVA est passée à 7 % ….. Donc pour le même chiot vendu 1000 €, le percepteur touchait  65,42 €. En ce qui nous concerne, nous n’avons pas répercuté l’augmentation de 13,29 € par chiot.

Mais voilà que FLANBY et ses amis décident de remonter ENCORE la TVA sur la vente des chiots à 20% à partir de 2014 …. Et là, ce n’est plus la même musique puisque de 65,42 €, l’éleveur reversera 166,66 € pour chaque chiot vendu sur une base de 1000 €. La différence entre 2012 et 2014 est donc de 101,24 €. Là, on est sur une autre planète puisque les éleveurs qui surveillent leurs budgets sont délestés d’une grosse part de leur marge brute, cette marge brute qui permet de faire fonctionner leur « boutique ». Imaginez un élevage modeste qui a 3 portées par an et qui vend 25 chiots, la perte de trésorerie est de 2531 € à payer au fisc.

Cette somme correspond par exemple à 1T 250 de croquettes soit 1582 rations quotidiennes, ou la nourriture annuelle pour 4 à 5 chiens adultes. Autre calcul rapide, ce sont aussi l’équivalent de 56 engagements en expo ou le prix pour 10 radios hanches et coudes indispensables pour les reproducteurs. On pourrait extrapoler d’autres comparaisons, mais au final, on voit que c’est une somme très, TROP importante.

CONSEQUENCES  : Si ce n’est pas un encouragement à la fraude, si ce n’est pas une invitation à la vente sans facture et sans inscription au LOF, si c’est pas un prétexte pour faire des chiots au « black » , c’est QUOI ????  Si c’est ça que le gouvernement veut faire, il va y réussir sans difficulté.

Effets : Les éleveurs qui veulent poursuivre à travailler sérieusement dans les règles déontologiques et en respectant la fiscalité vont devoir ajuster leur prix de vente. Le supplément significatif et conséquent pour l’acquéreur du chiot puisque l’augmentation due à la hausse de cette TVA va être de 11,37 % très concrètement.


3 exemples de prix Hors Taxes   (fourchette)
Prix TTC en 2012
Prix TTC en 2013
Prix TTC en 2014

950
1000
1016
1140

1137
1200
1217
1364

1422
1500
1521
1706

 
Le tableau ci-dessus montre l’évolution du prix de cession entre 2012 et 2014 sans que l’éleveur ne gagne le moindre € supplémentaire. Le seul qui «  Empoche «  plus d’argent SANS aucune CONTREPARTIE, c’est le FLANBY CLUB.

L’effet pervers est également perceptible puisqu’au plan uniquement financier, celui qui « s’assoit » sur la TVA produira au même prix tout en vendant moins cher que le collègue qui respecte une fiscalité pénalisante. Appliquer la loi devient un réel HANDICAP ;

ALTERNATIVES : On pourrait bien entendu ne pas répercuter la hausse des taxes….. Mais sur quelle ligne budgétaire allons-nous devoir imputer le différentiel de recette ??? 

Achèterons-nous une qualité de nourriture inférieure ?
Supprimer tous les dépistages pour réaliser des économies de frais vétérinaire ?
Réduirons nous ou supprimerons nous les VIEUX chiens qui coûtent mais ne produisent plus ?
Réduirons-nous le nombre de représentations, d’expositions et de déplacements ?
Reverrons-nous à la baisse le nombre de chiens participants aux concours.
Ne fréquenterons-nous les seules expositions réalisables en moins de 24 heures en réduisant les frais de route et d’hébergement ?
Réduirons-nous le budget « Communication – Publicité – Adhésions aux Clubs  » ?
Nous contenterons-nous de limiter à la seule confirmation, les critères de nos reproducteurs ?


QUESTION EXISTENCIONELLE

On sait bien que la qualité à un prix à payer. Que ce soit dans le domaine industriel (haut de gamme), alimentaire (artisanal, bio) ou de l’élevage, c’est une caractéristique reconnue. Les coûts de l’élevage extensif sont supérieurs à l’élevage intensif  (en chenil) et il est plus onéreux de faire de choix sélectifs que des « mariages approximatifs ». Pour avoir les moyens de poursuivre notre politique d’élevage, nous nous devons au moins de maintenir le niveau des ressources. La modification de la taxe va « gonfler » démesurément le prix de vente en mettant certains éleveurs devant une équation à multiples inconnues. Les nouveaux prix vont-ils rebuter les acheteurs, voire les dissuader à choisir des critères qu’ils ne pourront plus payer. Cette taxe annonce-t-elle la mort de l’élevage de qualité ???  Je vois déjà les « éleveurs bricoleurs »et les adeptes du « Bon Coin » se frotter les mains. Pour la majorité d’entre eux, la TVA n’a aucune influence puisque rien n’est fiscalement déclaré.





Qu'on se rassure, je ne suis candidat à RIEN......

Fin septembre aura lieu l'AG du CFSBDT  avec des élections qui devraient permettre au Club de consolider sa structure, proposer un comité opérationnel avec à sa tête, un successeur à Christiane LAFAY .  Je reste volontairement au conditionnel puisqu'en lisant les "professions de foi " des nouveaux et des anciens postulants, je me suis pincé à plusieurs reprises.

Pincé, parce en lisant la prose de certains candidats et candidates, (sortants ou entrants) je me suis dit que ... sachant ce que je sais et lisant ce que je lis, on n'est pas sorti de la M.......  (en 5 lettres)  . Vive la liberté de penser et d'agir.....  mais sur les 9 postulants , il n'en restera que 4 ou 5 sur nos bulletins de vote.  Les autres n'apporterons RIEN ou pas grand chose, au ST Bernard et à son Club... et c'est le ST Bernard qui est en point de mire, ne l'oublions pas.

Florilège d'incompétences et/où association d'intérêts personnels dont les adhérents/cotisants , éleveurs chevronnés et particuliers passionnés,  n'ont que faire.  BIEN voter = BIEN barrer

C'était la "pensée du jour"......

-





Parmi les "choses qui fâchent" il y a les sempiternelles questions sur la valeur d'une évaluation.

Voila un exemple qui met en parallèle 2 jugements rendus pour un même chien dans un court laps de temps, par 2 juges ayant eu un parcours de formation différent.

La comparaison des critères recherchés et la précision du détail vous aidera à comprendre ce qui fait la différence.

Pour les 2 juges, le chien a obtenu le qualificatif  " EXC ".

Un peu paradoxale pour le 2ème rapport puisqu'il ne mentionne ce qualificatif à aucun moment. .

Evitez les "déceptions" en sélectionnant l'examinateur, surtout lorsque la consultation de 3 mn est facturée 50 €  non remboursable par la Sécu.






Pour participer aux expositions, Monsieur de LAPALISSE dirait qu'il faut y aller.... et sauf cas exceptionnels, c'est en voiture et quelle que soit la distance. Tous ceux qui empruntent leur voiture au quotidien se sont rendus compte que le budget carburant à pris une "claque" ces dernières années. Une analyse rapide des coûts, montre que le carburant n'est pas le poste le plus lourd dans l'histoire. Les 3 facteurs qui plombent la facture sont le carburant, les péages et l'amortissement + entretient du véhicule.

Carburant : Il faut compter une moyenne de 10 € /100 km  tous parcours confondus.
Péages :  Evitables à condition de doubler la durée du trajet, mais c'est en moyenne 8 € /100 km
Amortissement et entretient : Pour un véhicule moyen, faut compter 25 € /100 km.  

Sans chercher la petite bête ( réparations, assurances etc...) on arrive à 43 € pour 100 km de trajet sur autoroute.

Voilà une bonne raison d'y réfléchir à 2 fois .....


 ( valeur d'exemple et calculs relatif à nos données personnelles et variables selon le type et l'âge du véhicule)





Vous lisez bien... 83 €  dans le meilleur des cas pour la participation d'un seul chien !!!!  Durée de la "consultation"  : 3 minutes

Ce sont les tarifs pour engager UN chien à l'exposition EUROPEAN DOG SHOW de Genève 2013.


Ou s'arrêteront-ils ???




 
Le dernier "RAPPEL" de quelques règles de SAVOIR - ÊTRE adressé à ceux qui "piquent" des photos sans demander la moindre permission, a fait son effet. Que celà serve aux suivants qui font la promo de leur business avec les supports (textes et images) des autres.

Nous n'avons JAMAIS refusé l'utilisation d'une photo , à condition que nous en soyons informé au préalable et que l'origine de la photo soit mentionnée.


Qu'on se le dise !!!!    



Le plus grand ennemi de la WUSB, c'est la WUSB
Lire la suite.......  



Une récente émission TV diffusée sur la chaîne FRANCE 3 parlait du SAINT BERNARD et de son tonneau. D'après l'animatrice les chiens de l'hospice y transportaient de la tisane de gentiane (chaude !!! ) pour réchauffer les personnes en détresse dans la traversée du col du Grand St Bernard !!!!!   Toutes les publications s'accordent à dire, que le tonneau portée autour du cou des chiens est une LEGENDE construite autour d'une image d'Epinal. Cà me rappelle aussi les mots "choquants" entendus lors d'un discours à l'exposition du Centenaire qui disaient que les Saint Bernard détectaient les voyageurs égarés non pas pour leur porter secours, mais pour les croquer !!!!  Peut être les Savoyards ont-ils des documents et des archives auxquels nous n'avons pas accès !!!!!

Ce même reportage donnait l'occasion à un propriétaire de Saint Bernard d'évoquer un prix de 5000 € comme étant la valeur d'un chiot Saint Bernard.....mais vendu 1200 à 1500 € seulement. ( probablement par charité chrétienne) . Ce genre de propos ne contribuent pas à donner une image très crédible de l'élevage français de Saint Bernard et n'engagent heureusement que leur auteur.

En conclusion, on pouvait s'attendre à un reportage sérieux consacré au SAINT BERNARD, mais je dirais que les intervenants (histoire du tonneau et prix) n'ont pas été à la hauteur contrairement au comportement exemplaire des chiens présentés.





ACHETER un PRIX ou ACHETER un CHIOT......
( pas d'omelettes sans casser des oeufs)


Tous ceux qui font ou ont fait de l'élevage l'on vécu... Par petites annonces, que ce soit par voie de presse ou par sites d'annonces gratuites (genbre BON COIN)  la première question est : VOUS LES FAITES A COMBIEN ???  C'est bien pour éviter une perte de temps pour les nombreux contacts infructueux que vous verrez rarement nos chiots sur ce type de support.  Des prix, vous en trouverez TOUJOURS. On va de 300/400 € à 2000 €. La prolifération des "naisseurs" multi-races déséquilibrent l'offre dans certaines régions puisque contraints à un résultat financier, les chiots sont le fruit d'un accouplement hasardeux de proximité, souvent NON LOF et vendus 30 à 50% sous les tarifs pratiqués par les éleveurs qui s'appliquent à élever UNE seule race. Ce ne sont ni plus ni moins que des marchands de chiens qui vendent les chiots comme des godasses made in China.  ( on ne sait pas où, on ne sait pas comment, on ne sait pas qui... on sait juste pourquoi : le FRIC )  

Les personnes qui cherchent un SAINT BERNARD savent où chercher et savent généralement reconnaître les bonnes et les moins bonnes adresses. C'est ce qui explique que certaines portées trouvent preneur plus rapidement.  Nous avons rencontré toutes sortes de propriétaires potentiels.... parfois on a su les "éviter" mais pas toujours. Il y a ceux qui veulent rouler en ROLLS avec un budget de 2CV, ceux qui ont des exigeances impossibles  alors que l'objectif est d'avoir un bon compagnon du quotidien, ceux qui vous font miroiter des intentions qui se résumeront à un coup de sifflet bref quelques mois plus tard, ceux qui ne savent pas ce qu'ils veulent, ceux qui veulent marchander tel un maquignon, ceux qui étalent 1000 arguments pour vous convaincre de leur confier un futur champion !!!!  Bref, on a presque tout vu en 20 ans. 

Restons positifs, puisque la grande majorité des propriétaires de "petits" MORAKOPF sont arrivés ici avec de saines intentions et nous réservent une sympathie qui se manifeste fréquement ou épisodiquement mais toujours sincèrement. Plusieurs d'entre eux ont repris un chiot après une perte, voire un second chiot pour assurer une compagnie au premier et de profiter des plaisirs d'en avoir 2.

Dans un panier rempli d'oeufs, il y en a toujours un risque d'avoir l'un ou l'autre "cassé" ou " pourri " ... coquille trop fragile, contamination, choc... le risque est mesuré et résorbé au fur et à mesure des accidents. C'est poubelle direct.... Faut bien préserver le panier qui doit rester propre pour accueillir la couvée suivante. Eleveur, c'est aussi avoir des nerfs comme des rails de chemin de fer.    


Le problème de ceux qui ne retiennent pas les leçons du passé......

Editorial de l'ex-présidente du CFSB , Mme Brault qui écrivait en 1990 ceci :






Discution avec des visiteurs....

Père ou mère... qui transmet quoi ???
  certains prophètes bénis par ST Bernard lui même s'octroient des théories selon laquelle ce serait la mère ( dans le genre à promouvoir ... C'est la FILLE d'une telle .... )  ou le père ( dans le genre à promouvoir .. C'est le FILS d'un tel ) qui serait le moteur d'une portée réussie.

Balivernes... les généticiens disent bien que le potentiel génétique est transmis à 50 % par la mère ET à 50 % par le père. Dans la réalité, celà s'observe parfois, mais pas toujours. On ne voit que ce qui est visible.... Les 50 % de l'un sont parfois plus visibles que les 50 % de l'autre.... mais les deux y ont contribués.  Ce qui fait la réussite d'un mariage entre 2 ST Bernard, c'est la compatibilité et la complémentarité des 2 sujets.  Pour exemple... prenons EROS Da Salacina qui a reproduit avec un grand nombre de femelles diverses et variées. Il y a eu des descendants de grande qualité, mais il y aussi eu de grandes déceptions.... Ce n'est lié ni à EROS, ni à la femelle... mais à la combinaison des 2. On pourrait dire la même chose de NESTY ... et on pourra certainement dire la même chose de DAALOOK dans quelques années. Ce qui fait la différence entre un reproducteur qui marque son époque, ce sont les caractéristiques visibles qu'il transmet de façon répétée et quasi systématique. Visibles comme les têtes typées et la puissance (NESTY). Visibles comme la noblesse et la vélocité (DAALOOK). Visibles comme l'harmonie et les proportions (EROS) On pourrait en citer d'autres, mais ce sont ceux que je connais le mieux. Notons que tous les 3 affichent (aient) un caractère exemplaire et ce n'est pas la moindre des qualités que nous recherchions et ce caractère a été transmis dans une majorité des cas (les exemples sont nombreux).  On pourrait étayer des constats analogues en analysant les parcours des "mères"  ( TESSA - ANKA - AÏDY - BAAHIA etc...)

Si certains mettent l'accent sur la mère pour promouvoir leurs actions.... c'est qu'ils en sont certainement l'éleveur et/ou le propriétaire.... d'autres invoqueront le père puisqu'il est  "Champion" ... les motivations peuvent être liées à un besoin marketing, mais c'est mieux de parler des 2 parents, puisque chacun apporte, à parts égales, les pièces du puzzle qui feront de leur union, une portée homogène ou pas, avec des caractéristiques attendues ou pas. ( la génétique est capricieuse)

 Il me plait de faire cette méthaphore en comparant une portée à une soupe.... qui, lorsqu'on y met des légumes frais et savoureux, devient un plat que l'on mange avec plaisir. Par contre lorsque les composants sont quelconques, défraichis ou fripés, certes vous aurez une soupe, mais sans goût ni saveur. Voyez là une façon différente d'aborder l'élevage agrémentée d'un volet qualitatif intégrant une vision globale des paramètres qui contribuent à se rapprocher de la perfection. La vocation de l'éleveur n'est pas de faire du chiot pour vendre du chiot...(marchand de chiots) Mais c'est de faire naître des chiots affichant au final de leur croissance, un potentiel supérieur apporté par les DEUX géniteurs afin de tirer la race vers le haut. C'est notre démarche, elle fonctionne depuis 20 ans et ce ne sont pas les "peaux de bananes" semées de çi ou de là, qui vont modifier notre trajectoire.
 


Eclosion d'élevages de SAINT BERNARD      

Nous constatons depuis plusieurs années, que le nombre d'élevages de SAINT BERNARD augmente à une vitesse inversement proportionnelle que chez nos voisins Suisses et Allemands. Si certains clubs souffrent de manque d'activité, si le nombre de naissances chute de façon significative dans certains pays comme l'Allemagne qui comptait 500 naissances en 2000, 400 chiots en 2005 et moins de 300 en 2011, ce n'est pas le cas en France. Le nombre de chiots est relativement stable et varie entre 750 et 800 au cours de ces dernières années.

Le nombre d'éleveurs diminue proportionnellement au nombre de chiots chez nos voisin, mais ce n'est pas le cas en France... le nombre de nouveaux affixes est visiblement en augmentation alors que le nombre de chiots reste stable.

Constat : ceux qui prenait l'élevage pour le JACKPOT disparaissent aussi vite qu'ils n'apparaissent.

L'internet permet de tracer ces "nouveaux" qui se lancent tête baissée en achetant plusieurs chiots en peu de temps, achètent des chiennes adultes, parfois gestante, envahissent la toile avec des sites "express" aussi insipides qu'un pain sans sel, se manifestent de manière prolixe sur des forums pour en faire leur Cheval de Troie commercial, et s'épanchent sur les sites de Petites Annonces ou se mélangent le meilleur et le pire. Il y en a même qui cumullent leurs actions pour mieux s'enfoncer dans cette niche dont ils attendent GLOIRE et FORTUNE.

En 20 années, nous avons vu de tout. Les élevages "fusées" qui durent le temps de la vie active d'un chien , des élevages "spéléo" qui creusent leur trou tout seuls en faisant des choix irraisonnés, des élevages " libellules" qui papillonnent entre le meilleur et le pire avant de disparaître, des élevages de "rente" qui changent de race en fonction des modes, des élevages " maquignon " qui achètent, vendent, jeunes, adultes ou vieux, des élevages "minimalistes" qui économisent le moindre € pour que le rendement soit maximum. On pourrait en citer d'autres avec des motivations encore différentes, parfois malsaines , surtout lorsque l'objectif est d'écraser les autres pour "arriver" plus vite à un rang social estimé supérieur. Je finirais la liste avec les gens qui s'autoproclament ELEVEUR alors qu'ils n'ont jamais fait naître le moindre chiot. ( si si, ça existe...)

Cet inventaire volontairement négatif pour chercher l'expliquation de cette logique de déséquilibre entre Nombre d'éleveurs et
Nombre de chiots.  

Le temps régule heureusement cette situation et c'est par assainissement naturel que le niveau de l'élevage français du Saint Bernard se maintient honorablement par rapport a ses voisins européens. La France est plutôt Bonne elève dans ce registre. Pourvu que cela dure....




La réponse du Berger à la Bergère.    

On entend revenir à nos oreilles des propos nous concernant, aussi farfelus que mensongers. Passe encore, il faut laisser les jaloux et les médisants jouer sur le fumier de leur quotidien.

Il y a ceux qui retournent leur veste, ou qui adhèrent à une autre philosophie, parfois sous influence, ou pas, en cautionnant l'indélicatesse et la malversation. S'ils en restaient là, rien de gênant pour nous... c'est une manière d'être débarassé des parasites et il faut bien laisser le temps à une puberté tardive d'arriver à maturité.

Ce qui est plus grave, ce sont ceux qui retournent leur veste et cherchent à salir la réputation des personnes ou de l'élevage en proférant à qui veut l'entendre, des propos péjoratifs et insultants. Ce qui est inacceptable, c'est que ces "noms d'oiseaux" sortent de la bouche de personnes qui ont de près ou de loin un poste à responsabilité au club du St Bernard. La décence voudrait que soit observé un devoir de réserve, un self contrôle minimal pour respecter la dignité et l'honneur des personnes visées. Il faut parfois du temps pour déceler la vraie nature des gens et on se rend compte qu'ils n'ont rien compris à la vie et sont à plaindre par leur manque de discernement et de Savoir Être... et / où, c'est une addiction à certaines substances qui leur font perdre leur lucidité. L'insulte est souvent l'argument final de celui qui ne trouve plus rien à dire.


C'est un plaisir de fin gourmet d'être pris pour un imbécile par un idiot.
( Jean de la Rochefoucault)

Les idiots se reconnaîtront.


La WUSB offre chaque année son lot de "surprises" en matière de jugement. Alors POURQUOI ?

C'est lié au règlement, à la désignation des juges, aux jugements en binôme et au tirage au sort des rings.

 Ce sont les délégués des 23 pays membres qui d'abord PROPOSENT et ensuite ELISENT les 8 juges + 2 remplaçants qui officieront l'année suivante. Par exemple, lors de l'assemblée des délégués à SEEFELD, les juges 2012 à MLADA BOLESLAV (CZ) ont été votés. Ce qui est regrettable, c'est que les délégations peuvent proposer n'importe quel juge de leurs pays, pourvu qu'il soit habilité à juger les STB ( GR-2). Il sont parfois juge de groupe, voir multi-groupe. Qu'importe qu'il soit bon sur le ring, pourvu qu'il représente le pays.  C'est l'intérêt de la délégation AVANT l'intérêt de la RACE.

AUCUNE COMPETENCE de la RACE  SAINT BERNARD n'est exigée.... la seule condition, c'est d'avoir assisté à la réunion des juges de l'année précédente. On se retrouve donc avec des "apprentis" des "inexpérimentés" des "incompétents" ou les 3 à la fois. Chaque année, il y a au moins 1 RING qui est pénalisé par ce type de recrutement. Cette année c'est le ring des femelles poil court qui est passé "à la moulinette" avec un juge Hollandais et une collègue Anglaise
( je rappelle quand même que l'Angleterre n'est pas affilié à la FCI )

Devant la grogne des exposants, les dirigeants WUSB ont recadré les 2 juges farfelus... mais le mal était partiellement fait :  dans ce ring des F.PC, il y avait 15 jeunes chiennes... 3 ont obtenus Très Bon - 10 ont eu BON et 2 Assez Bon ---  De même, en Cl. Intermédaire : 3  chiennes = 3 Très BON dont la lauréate du CAC à NEUVIC qui c'est retrouvé dans le ring d'Honneur avec son TB.... donc sans aucune chance face à ceux qui ont eu EXC en cl. ouverte et Champion. ( Photo de gauche - SG = TB - G = Bon - Genügend = Assez Bon )
 Des incohérences manifestes qui ont plusieurs conséquences :  grogne des propriétaires - ambarras des organisateurs - faire fuire les participants qui font parfois plusieurs milliers de Km - encouragement à ne pas revenir au risque de revivre les mêmes frasques  -  discrédit de la manifestation.. etc


L'exposition de la WUSB est une rencontre qui se veut prestigieuse, internationale, fédératrice etc.... dont la devise est :
" Une Race - Un Standard "
 L'exposition est aussi une compétition ou les "juges apprentis" n'ont pas leur place. Le comité WUSB va devoir travailler dur pour rétablir la confiance des exposants "refroidis" par les juges " invités " qui, par définition devraient avoir un comportement en adéquation avec le standard mis en avant par les directives développées au cours des réunions préparatoires. Pour certains, ça rentre par une oreille et ça sort de l'autre et ils continuent à juger selon leur standard personnel. Ce n'est plus acceptable à ce niveau de compétition.
Ce n'est pas en se voilant la face, ce n'est pas l'immobilisme qui fera progresser les prestations d'une expo qui a la prétention d'être une référence....  Si personne n'agite le drapeau rouge, personne ne lèvera le petit doigt et la WUSB restera une "vieille dame capricieuse".

Pour l'attribution des rings, les couples de juges sont tirés au sort la veille de l'expo ....  d'ou la loterie avec ses surprises, parfois bonnes mais aussi moins bonnes




Le STROUMPF à lunette met en garde contre les pseudo utilisés sur les réseaux sociaux, forum, etc....

On y trouve des personnes qui pensent être "cachées" derrière des noms " bidons " pour épier, surveiller, espionner, et surtout pour afficher une personnalité qu'ils aimeraient avoir en se faisant passer pour ce qu'ils ne peuvent être : honnêtes !!! 

En oubliant qu'en chassant le naturel, il revient au galop !!!

Amusante fable de La Fontaine, qui nous met en garde contre l'orgueil et la vanité.  ( Illustation suggérée par un ami. )


La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Boeuf.  ( La Fontaine) 

Ein Frosch sah ein Ochse, welcher ihm von guter Statur erschien.    
 Er, der nicht mal die Grösse eines Eis erreichte,
eifersüchtig, dehnt sich aus, bläst sich auf, arbeitet an sich
um die Grösse des Tieres zu erreichen.
Er sagt: "Sieh gut hin, meine Schwester;

Ist es genug? sag es mir, habe ich es noch nicht erreicht?
Nein. – Immer noch nicht? – überhaupt nicht. – und jetzt?
Du wirst es nie erreichen." Die dünne Schwatztante
bläst sich auf bis sie zerplatzt.

Die Welt ist voll von Leuten, die nicht genug weise sind:
Jeder Bürgerliche will bauen wie die grossen Schlossbesitzer,
Jeder kleine Prinz verfügt über Botschafter.
Jeder Graf möchte Diener haben.

Une grenouille vit un boeuf                                    
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle, et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur.
Disant : " Regardez bien ma soeur
Est-ce assez ? dites-moi; n'y suis-je point encore ?
Nenni. - M'y voici donc ? - Point du tout.
M'y voilà ?
Vous n'en approchez point "
La chétive pécore.
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages:
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Tout petit prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.

A Frog espied an Ox that seemed to her of a noble size.
She, no bigger than an egg,
Envious, stretches, puffs up and labours
To match the animal in size,
Saying: "Hey watch me sister;
Is this enough? tell me; am I there yet?
-No way! -How about now? -Not at all. - Is that it ?
You aren't even close." The puny, pretentious creature
Swelled up so much that she croaked.
The world is full of people who aren't too wise:
People with some money wish to build like royalty,
Every minor prince has ambassadors,
Every marquis wants servants.



POURTANT .....

Elle nous avait avertis ….  « Aujourd’hui tu deviens une cible… je suis passé par là, tu verras que les amis d’aujourd’hui seront parmi ceux qui tenteront de te planter un couteau dans le dos demain »  Elle avait raison et avec plus de 30 ans d’élevage, elle a vécu toutes ces expériences, vu toutes sortes de pique-assiette. On était comme les gamins écoutant les conseils de leurs parents mais pensant que cela ne pouvait pas nous arriver à nous… ce n’était pas imaginable. Aujourd’hui, son discours résonne dans nos têtes plus que jamais… .

Résumé de la conversation :

En encourageant, en conseillant, en soutenant, en leur faisant découvrir les réalités, les joies et les pièges de l’élevage, les contraintes et les plaisirs, en leur permettant de côtoyer les « sages » de la race, en leurs servant de guide pour construire un avenir, en leur ouvrant des portes dont ils auraient mis 10 ans à trouver la clé, vous pensez assurer une pérennité dans l’élevage de la race. Cette pérennité qui fait tant défaut dans certains pays ou la race est en perte de vitesse, là ou le combat cesse faute de combattants.

C’est sans calcul, sans arrière pensée, sans préjugés que vous épaulerez, encouragerez, porterez à bout de bras ceux qui manifestent une réelle envie, un palpable partage de la passion. C’est sans espoir de retour, c’est sans attente de marge arrière que vous ferez confiance à cette passion apparente.

Hélas, ce n’est qu’affichage, ce n’est que du vent, ce n’est que du paraître. Juste le temps de se construire une maison posée sur le sable, juste le temps de s’afficher à vos côtés pour en tirer les profits de la notoriété en pensant que cela suffira à construire la leur. Avides de gloire à vitesse grand V, ce besoin de brûler les étapes provoque un comportement ambigu et cupide. Il vous faudra quelques mois, voir années pour découvrir la supercherie, pour que se révèle la véritable identité des personnages qui se cachent derrière leur bonhommie, leurs beaux discours mielleux  et leurs visages d’angelots.

Les  techniques les plus courantes consistent à persifler dans votre dos tout en affichant une sympathie de façade, de prêcher le faux pour connaître le vrai, de poser des questions en donnant la réponse qu’ils aimeraient entendre, de faire semblant d’avoir un début d’information pour en savoir PLUS, de pratiquer la désinformation, de colporter des informations déformées, d’interpréter des faits à leur avantage pour se rendre intéressant, d’influencer vos amis et contacts de façon négative sans oublier la calomnie pure et simple pour tenter de ternir votre image ou celle de vos chiens.

La motivation de ces individus sont diverses et variées. La soif de gloire, l’impatience du succès, l’appât du gain, le plaisir de semer la discorde et la suspicion. C’est de surcroit un manque d’intelligence d’oublier les conséquences d’une telle cupidité. La préméditation ne fait aucun doute et ce qu’ils font avec les uns, ils le recommenceront avec d’autres. Vous trouverez logique que chacun cherche sa propre voie, trouve sa place, creuse son trou, construise sa notoriété, mais lorsque cela doit se faire dans l’irrespect et la calomnie, c’est d’une bassesse sans mesure. C’est de la haute trahison.

Epilogue

Un homme averti en vaut deux…. Et pour ceux qui seront touchés, c’est toujours une énorme déception. En stratégie militaire, attaque = riposte. En lançant un boomerang, il faut s’attendre à le prendre en pleine tronche. Ce qui est dommageable, c’est que ce genre d’expérience vous rend plus casanier, plus réservés, moins ouvert. Ce qui est regrettable, c’est que vous êtes invités à traiter ces individus comme un fichier que vous voulez mettre à la corbeille : Alt-Ctrl-Suppr. Ce qui est profitable, c’est que cela vous rend plus fort, plus dur et plus résigné que jamais.

toute ressemblance avec des personnages réels ou faits ressemblant ne serait que pure coïncidence



VICTIME : Le SAINT BERNARD

Les frasques des dignitaires de la SCC qui ont, pour le moment, flingués les 2 juges,  mesdames LAFAY et PRESSIAT commencent à se faire sentir directement chez les exposants dans la mesure ou les "SPECIALES" prévues avec ses juges là, risquent de tomber les unes après les autres.

Pourquoi ? parce les organisateurs sont pris de cours pour trouver des remplaçants de même valeur et ayant l'habilitation à juger les mêmes races que les juges à remplacer. Il faut savoir que les juges sont invités avec plusieurs mois d'avance et on ne remplace pas qui on veut, comme ont veut. De ce fait, les canines régionales mettent des juges allround ou presque dont la qualité première est d'être qualifié pour juger les chiens de plusieurs groupes dont le groupe 2.  Ils connaissent souvent TOUT, mais RIEN à fond.

L'avantage pour l'organisateur est aussi l'inconvénient pour l'exposant.  En effet, le juge de groupe ou allround, bien qu'autorisé à juger les ST Bernard et les Dogues du Tibet n'a pas l'expérience suffisante pour officier en SPECIALE. Cette indispensable expérience que les juges "volontaires" acquièrent en assistant aux Régionales et Nationales d'élevage, est plus que nécessaire pour attribuer les qualificatifs permettant à nos chiens d'accéder ou de grimper dans la grille de sélection. Ce n'est pas anodin et c'est pour celà que c'est le club de race qui choisit systématiquement les juges de SPECIALE. Rien de suspect à celà puisque le Club a pour mission de développer le cheptel dans le respect du standard FCI .
 Si comme à HASPARREN, ou peut être NANTES et Bordeaux les juges sont commis d'office, la SPECIALE n'a plus lieu d'être maintenue, et lorsque le changement de juge se produit juste avant ou APRES la date de clôture des engagements, les exposants qui ont engagé leur chien sont particulièrement pénalisés par cette nouvelle situation. La "SPECIALE" a des chances d'être supprimée et les jugements risquent d'être hasardeux. ( La décision finale revient au Club de race)

METZ est généralement une SPECIALE bien fréquentée par le nombre de chiens inscrits. Ce sera probablement encore la cas cette année et nous irons de bon coeur depuis qu'un juge Spécialiste a été nommé .... sur le fil , mais la Spéciale est maintenue.
MERCI à ceux qui sont intervenus dans ce sens.

Au final, les réglements de compte entre SCC et juges nous pénalisent tous..... Exposants et Organisateurs, et ce sont nos races STB et DT qui trinquent.

Merci M. le Président.

vous trouverez les adresses des canines régionales sur :
http://www.scc.asso.fr/home.php?num_niv_1=1&module=annuaire&type_recherche=organisme



Le SAINT BERNARD peut-il  devenir une victime du tabac ????

Eh bien oui.... bien sûr qu'il ne fume pas, lui.... il avait lu ce qui est noté sur les paquets de poison en vente libre " FUMER PEUT TUER " . Par contre ses maîtres, bien que parfaitement informés du coût mensuel lié au plaisir d'avoir la compagnie d'un joli et gentil Saint Bernard, estimèrent que cette dépense devenait TROP lourde pour le budjet familial. Si encore cette somme non négligeable
( faut tout de même provisionner environ 80 à 100 € par mois tous frais confondus) étaient nécessaire à remplir le frigo, on pourrait le comprendre. Bien qu'informé de cette somme dès le départ, il eu fallu réfléchir AVANT d'en faire l'acquisition. Aussi consciencieux soient-ils, les éleveurs ne demandent pas encore les fiches de paie et la dernière déclaration fiscale pour estimer la capacité financière des acquéreurs et s'ils ont les moyens pour supporter les dépenses et les contraintes liées à un grand chien. ( on y arrivera peut être un jour )

Lorsqu'on examine les choses de près, on observe que le couple est fumeur et engloutit 1,5 paquets de clops par jour. Compte tenu des tarifs des cigarettes, ce sont 8 € par jour partent en fumée soit  240 € pompés sur les recettes mensuelles.

100 € pour le SAINT BERNARD dont on a toujours rêvé, c'est TROP cher.... alors que le budjet " Plaisir de respirer de la merde " permettrait d'en avoir 2 et même se payer quelques expos dans l'année. Voilà un SAINT BERNARD victime du TABAC et de la STUPIDITE.


C'est plus facile de se passer du chien que de la cigarette !!!!!!




Le titre de CHAMPION  INTERNATIONAL de Beauté  FCI

Celui qu'on appelle volontier Champion IB  est  attribué aux SAINT BERNARD  ( et d'autres races aussi !!!)  qui ont obtenu  4  CACIB  sous 3 juges différents dans 3 pays différents. Une durée minimale d'une année devra séparer la date d'obtention du 1er au 4ème CACIB.  Voilà pour les bases.
Il m'arrive d'entendre dire qu'il faut impérativement avoir obtenu un CACIB dans son pays d'origine.... il n'en est RIEN, c'est une fausse information.

 En toute logique, le CACIB attribué à un chien ayant déjà homologué le titre de Champion IB ira vers le chien ayant obtenu la Réserve... le R.CACIB. C'est la même mécanique avec le CACS d'un Champion National  qui se reporte automatiquement sur le R.CACS.....

Par contre, si un chien engagé en classe Champion, remporte régulièrement les CACIB dans le même pays sans être titulaire du titre de Champion IB, TOUS les CACIB lui restent attribués et RIEN ne peut se reporter sur le R.CACIB. On est donc dans une situation de bloquage.
Celà n'apporte RIEN de + au chien qui gagne tout, et celà prive les suivants d'un éventuel report.

Par respect des exposants, il nous paraît donc " sport " de faire ce qu'il faut pour obtenir le titre de Champion IB afin de poursuivre la présentation de son "Champion" sans bloquer ceux qui font le choix de valoriser la qualité de leur chien par l'obtention d'un titre International.

C'est pourquoi.... DAALOOK - DAELIA - ANKA - AÏDY - VIKI - TESSA - NESTY - CHRIS - ANNALA -  BOOMER - CAYLA - CRYSTAL - BABINE - ARAMIS  permettront ou ont permis à leurs challengers de transformer un R.CACIB en CACIB.





CHAMPION de QUOI ???

Les 4 Vainqueurs de l'exposition de l'Union Mondiale sont de vrais CHAMPIONS mais ne sont pas CHAMPION du MONDE !!!!

Pour éclairer les néophytes par rapport aux prétentieux ou aux mal-renseignés qui profitent de leur crédulité pour se faire « mousser », il me semble nécessaire d’apporter quelques précisions à propos des titres et distinctions attribués par l'Union Mondiale du ST Bernard. (WUSB)


La WUSB n’est pas reconnue par la FCI ( pas encore même si elle existe depuis 1971) et ne décerne à ce titre qu’un titre interne à la WUSB et dont la qualité de Champion ne donne pas droit à concourir en classe Champion dans une compétition de la FCI et ne figurent pas sur les pedigrees.

Les 4  meilleurs adultes des classes Intermédiaire – ouverte – champion sont les 4 Vainqueurs de la WUSB ( WUSB Sieger)  et s’affrontent pour le titre de meilleur chien de l’exposition de l’Union Mondiale. (BIS)  Le meilleur Vétéran et le Meilleur Jeune sont également des Vainqueurs de la WUSB.

Rien à voir avec un titre champion du Monde ou de vice champion du monde… Ce qu’on peut lire sur certains sites , forum ou même dans certaines revues mal renseignées, ne sont que fausses informations ou recherche de gloire et de lauriers pour épater les lecteurs,ou argument commercial pour soigner la gloriole .

Les titres de WUSB SIEGER ne sont pas dévalorisés pour autant, bien au contraire. Le grand nombre de chiens exposés dans toutes les classes, la diversité des juges qui officient par paire (encore une incompatibilité avec les règles de la FCI) font de ce concours annuel à caractère international, un rendez-vous majeur pour la race. On peut les appeler Vainqueur de la WUSB, WUSB Champion ou WUSB SIEGER, c’est un titre honorifique difficile à gagner, mais ce n’est pas un titre de CHAMPION du MONDE comme certains aimeraient à l’afficher.


Pour ceux qui sont avides de gloire, la MONDIALE FCI  qui attribue le titre de Champion du Monde a eu lieux à BRATISLAVA en 2009, cette année ce sera à HERNING au DANEMARK et en 2011, ce sera à PARIS.

Laissons à César ce qui appartient à César.  






Le dernier numéro de la Revue Technique du Chien consacre un article intitulé :

 Faut-il avoir recours aux handlers.

En dehors du fait que la réponse est fonction des objectifs qu’on veut atteindre avec son ou ses chiens, ma réponse est sans équivoque :
quid de la relation entre le chien et son maître ?

Les handlers ont certes des arguments, des artifices, du métier, des « relations » , des connaissances. Ils sont d'ailleurs tous éleveur ou ex-éleveur.  Ils font cela très certainement de façon très professionnelle, mais pourquoi le feraient-ils mieux que le propriétaire ou qu'un autre éleveur ? Un chien n’est pas comparable à une voiture ou tout le monde peut se mettre au volant pour la piloter. Un chien à une sensibilité, une intelligence, un instinct qui s’exprime dans un contexte de travail, de jeux et d’affection. C'est du vivant, ce n'est pas une "chose".

Le chien réagit beaucoup au jeu et adore faire plaisir à son maître avec lequel il a une relation privilégiée, forte et durable. Quel intérêt à engager un chien,..... son chien en exposition ? Pour le particulier ou l’éleveur, la première motivation est de partager quelque chose avec son chien. Quelque chose de différent du quotidien, quelque chose qui relève un peu de l’exhibitionnisme dans la mesure ou on veut montrer… montrer les qualités de son chien, montrer son travail de sélection. Si on pouvait poser la question aux chiens, aucun ne serait volontaire pour y aller seul et aucun ne serait capable de se présenter seul …. Par contre, la sortie en exposition avec son maître est toujours une petite fête pour le chien et après quelques séances d’entraînement, après quelques sorties initiatiques dans les jeunes classes, le chien prend plaisir à vivre cette complicité qui s’installe. Il suffit de voir l'exitation que déclanche la préparation du véhicule avant de partir en expo.... Cette communion devient fusion entre le maître et son chien qui sait exactement ce qu’on attend de lui sur un ring, qui se prend au jeu et qui donne le meilleur de lui-même pour faire PLAISIR à son maître. Le chien et son maître ne font qu’un, c’est un « couple » qui entre sur le ring. 

Sans douter des compétences d’un handler qui vous soutire tout de même la modique somme de 300 à 400 € pour être en ring 5 mn avec votre chien, je doute qu’il y ait un intérêt quelconque pour un particulier, et quel intérêt pour un éleveur ? Gagner un CAC ou un CACIB à accrocher au dessus de son lit…. Conquérir un titre de champion …. Défrayer la chronique pour être populaire… Gagner des parts de marché pour vendre les chiots plus chers et plus vite … Peut être un mélange de tout cela.
 Mais que reste-t-il de la complicité entre le maître et son chien ? Que reste-t-il du plaisir partagé ?

Mon sentiment c’est que l’engagement d’un handler consiste à satisfaire un besoin commercial en chargeant une tierce personne à promouvoir ou à vendre son produit ou son image. Un handler est un homme sandwich des rings.

On nous prétexte que l’éleveur à autre chose à faire que de la présentation, qu’il le fait forcément moins bien qu’un handler …. Foutaise…. Qui du propriétaire ou du handler connait le mieux le chien ? qui connaît ses réactions, qui sait lire dans ses yeux, qui lui inspire confiance et sécurité ? L’article nous prétexte que le handler s’occupe du toilettage, du ring-training … OK, et l’éleveur… il fait quoi ? Piloter un élevage ce n’est pas que faire naître des chiots à la pelle avec des utérus sur patte, être éleveur c’est un ensemble et c’est cette diversité qui en fait son charme… sélectionner les reproducteurs, faire naître des chiots, les faire grandir sainement, choisir les futurs propriétaires, faire la promotion de son élevage, concevoir et faire vivre sa vitrine ( site internet) éduquer et entraîner ses chiens, choisir ses expositions et présenter ses chiens . L’élevage c’est un TOUT et lorsqu’on « soustraite », on perd les fondamentaux qui donnent une âme à ce métier. 






Vite à oublier.......  

Le groupe des chiens français "courageux" présents à LUXEMBOURG

Cette expo se trouve dans cette rubrique puisqu'elle ne relève pas d'un compte rendu d'expo, mais du résumé d'une journée carnavalesque. En s'inscrivant à Luxembourg avec une juge espagnole qui par le passé avait assisté aux nationales d'élevage en Espagne sous la houlette de juges comme Peter BRIESKORN ou Hans WIEBAUER, on pouvait penser qu'elle avait été à bonne école pour juger le ST BERNARD. 
Après les premiers tours de ring, les propriétaires des 13 chiens français sur 26 engagés, avaient vite compris qu'ils avaient choisi la mauvaise exposition pour présenter des chiens conformes au standard. Les 5 "Morakopf " présents ont été "mangés" à la même sauce.

Les 13  SAINT BERNARD présents :  
CHOPIN des Géants de la Pierre d'Appel - DOXANE de la Maison des Tartarins - (CH) ORLANDO von der Kapfli-Alp (naturalisé français !!) - (CH) CHALIMAR du Chtx Robert - EQUIDIA du Chtx Robert - ERMES du Chtx Robert - PIUS vom Wingert - EVREST de la tendresse des Montagnes - (CH) ANNALA du VDM -
(CH) DAELIA du VDM -  DAALOOK du VDM - DIUCK du VDM et  D'ZEUS du VDM
(manque sur la photo)

2 types de ST BERNARD différents.....mais tout le monde est EXC !!!!

Lorsque la juge a décidé de "s'assoir" sur le standard, et de ne juger les ST Bernard présents uniquement d'après ses goûts personnels et non pas d'après le standard suisse comme le lui ordonnent  tous les textes de la FCI,  les français courageux, du Champion au puppy, n'avaient droit qu'aux places secondaires, bien que distribuant quelques CACL par çi et par là, tous les CACIB sont allés à ce que nous avons coutume d'appeler, les chiens de type américain. C'était comme dans les émissions de Jacques Martin, TOUS les chiens ont été qualifiés par un  EXCELLENT quelles que soient les caractéristiques morphologiques, quelles que soient les proportions ou quelles que soient les allures.
Au final, on pourrait penser qu'elle n'a AUCUNE notion de la race, puisque bien que "differents", ils sont TOUS EXCELLENTS

Vous ne verrez pas d'images, parce que les photos de certains Terre neuve et Berger Allemand déguisés en SAINT BERNARD pourraient choquer les vrais amoureux de la race. Idem pour les résultats qui à mes yeux, n'ont aucune valeur, même si les "Champions" engagés y ont gagnés le titre de Champion du Luxembourg. ( Orlando - Chalimar - Daelia .... Annala est déjà Lux.Ch)
Cette expo était une mascarade par la faute d'une dame certainement très sympathique hors du ring, mais qui n'a RIEN compris à cette race et  j'encourage à fuir les expo ou Mme Staedler serait appelée à juger les ST BERNARD.

     
 
Tant qu'on croisera des juges qui ne respectent pas les règles, qui démontrent une incohérance manifeste dans leurs appréciations, ils trouveront quelqu'un pour dénoncer des pratiques qui encouragent l'évolution négative de la race.


 

Extraits de l'article :  ( Frère José MITTAZ )

Il y a 5 ans , ils ( les religieux) ont accepté la proposition d'amis des bêtes d'ouvrir un élevage dans la vallée ou la Fondation Barry a sauvé l'animal de l'extinction


La réalité est moins connue :

La congrégation a VENDU l'élevage pour une grosse somme d'argent :
( on parle de 600.000 FS)

La Fondation «Barry»
A l'avenir, l'élevage des chiens Saint-Bernard sera assuré par la fondation «Barry». Emmenée par Rudolf Thomann, cette fondation sera créée en janvier 2005 grâce à la contribution financière d'une artiste bâloise.

La fondation rachetera l'élevage des chanoines mais aussi l'actuel chenil des Grandes-Maresches de Martigny où les chiens passent l'hiver. Pour financer son activité, la fondation compte, à terme, solliciter les collectivités publiques.


sources :   http://www.swissinfo.ch/fre/a_la_une/Les_chiens_Saint_Bernard_sont_sauves.html?siteSect=105&sid=5425717&cKey=1103822167000&ty=st


  Que les moines aient du mal à parler " Monnaie " est peut être compréhensible, mais ne doit en aucun cas voiler la réalité. Ils ont fait une belle opération financière. Par contre oser dire que la Fondation a sauvé l'animal de l'extinction est extrèmement prétentieux et surtout FAUX. S'il avait fallu attendre les chiots produits par l'élevage de l'Hospice et de la Fondation, la race serait probablement éteinte de longue date. C'est faire injure aux autres éleveurs de la Suisse qui vivent sans subventions, ni dons, ni fonds privés. C'est à la sueur de leur front qu'ils arrivent à compléter le cheptel mondial avec 50 chiots par an pour toute la confédération.
Par comparaison à titre d'exemple , la France produit 800 chiots, et l'Allemagne 450 ST Bernard
     






EXPOSANTS      VACHE à LAIT
Conscient que les charges d'organisation d'une exposition Nationale ou Internationale constituent un gros budget en augmentation , les organisateurs ont tendance à presser le citron des exposants de manière expotentielle . Tous les moyens sont bons pour faire marcher le tiroir caisse et le plus souvent, ce sont les exposants qui sont mis à contribution. Libre à chacun de faire des choix selon l'utilité ou non de participer. Ce qui est désolant, c'est qu'on ne peut plus se payer les expo uniquement pour le plaisir..... il faut y inclure une part de réalisme économique. A l'avenir le choix se fera non seulement en fonction de la qualité du juge présenti, mais aussi en fonction des frais qui peuvent être très variables d'un endroit à un autre. Pour illustrer cette réalité economique, j'ai chiffré deux fourchettes : une haute et une basse avec l'hypothèse suivante :

Un éleveur accompagné de 3 personnes a engagé 4 chiens dans une expo internationale en 2008 en France selon tarifs en première clôture
( chiffres relevés sur les feuilles d'engagement )

Prestations
tarif max.
tarif  éco.
moyenne
engagement 1er CHIEN
40
35
37.50
engagement 2ème CHIEN
37
31
34
engagement 3ème CHIEN
37
31
34
engagement 4ème CHIEN
29
20
24.50
4 cages
4 x 10
gratuit
4 x 5
parking 2 véhicules
2 x 10
gratuit
2 x 5
entrées accompagnateurs
2 x 5
gratuit
2 x 2.5
engagement Lot d'Affixe
19
gratuit
9.50
Couple ou paire
15
gratuit
7.50
..Prix à payer :  
247 €
soit 62 € par chien
117 €
soit 30 € par chien
182 €
soit 46 € par chien
 
La différence est énorme. D'autres différences sont tout aussi chocantes . Exemples :
- entrée gratuite pour les - de 15 ans ou - de 12 ans ou - de 5 ans
Tarif pour chien ne concourant pas : de 8 à 20 €
Engagement des puppy ou vétérants : de gratuit à 20 €
La réduction aux adhérents de la Sté canine organisatrice : de -10 à  - 20 %


Les tarifs en expositions Nationales ( CACS uniquement) sont en général moins chères de 20 % , mais avec un accueil parfois limite. Je me souviens d'une spéciale de race à CHAULNES  avec des rings en pente, les gages entassées sur un terrain de basket en plein soleil, un service de nettoyage invisible autour d'un petit gymnase équipé de 2 cabinets de toilettes et 4 robinets d'eau pour les exposants de 650 chiens...... Dans ces conditions, même 30 € vous semblent chers.


Rajouter les frais de route, de repas, parfois d'hôtel .

Si pour les éleveurs, les expositions sont incontournables pour des questions d'image, de valorisation du travail et de communication, le particulier ne fera pas le même constat et le plaisir de montrer son chien devient une dépense à fond perdu à moins qu'il soit gagné par la passion contagieuse si de surcroît, un excellent résultat est au bout.


Que faire pour endiguer l'escalade et la surenchère ?
Au niveau de l'exposant, on est totalement impuissant devant la situation qui nous est imposée. Seul choix : y aller ou rester à la maison.  Le seul recours pourrait venir de l'organisme de tutelle, la Société Centrale Canine qui pourrait imposer aux antennes régionales, quelques règles plus générales et plus équitables. Par exemple plafonner les tarifs , imposer les mêmes règles pour toutes les canines régionales..... ex :  Lot d'élevage gratuit pour toutes les expos - Tarif uniforme pour les puppy et les vétérants - tarif unique pour les cages ( 65 Frs le m² ... c'est cher 10 €  )  - fixer la règle de 1 entrée par chien engagé ....  etc.....
 
Le pompon revient aux tarifs des lots d'élevage : Pour commencer, les 3 participants sont obligatoirement engagés à titre individuel. Parfois c'est gratuit , mais souvent c'est 15 à 20 Euro de plus pour le trio qui vient faire le spectacle au ring d'honneur.....  c'est double peine.... l'éleveur  paie 2 fois. Il en est de même pour le concours des couples et des paires et du concours du jeune présentateur.  C'est du BONUS pour la caisse.
 Depuis 2 ans, nous ne participons plus jamais au concours des lots d'élevage lorsque c'est payant. 


Le lot d'élevage ( ou lot d'affixe)  vainqueur à la Nationale d'élevage 2008


Les CAC et les Titres en Europe :  un véritable Casse-Tête

 
      La SAINT BERNARD attitude.....!!!

 Beaucoup de gens choisissent cette race pour ses qualités physiques, son caractère et sa complicité avec l'homme. Elle doit son nom à Bernard de Menthon qui avait crée une des premières structure d'accueil dès l'an 1050.  Force, volonté, gentillesse, et la générosité des hommes de l'hospice du col , formaient un véritable état d'esprit .


Les  exploits du Saint Bernard sont magnifiquement exposés par les récits du chanoine MEILLAND en 1852, par le Pasteur BRIDEL en 1801 ou encore par monsieur TSCHUDI en 1858 et bien d'autres .  Le courage,  l'abnégation, la générosité et la fidélité reviennent à chaque épisode relatant les  opérations de sauvetage en montagne, le tout piloté par les marronniers et les chanoines qui offraient l'hospitalité aux voyageurs.

Ces qualités sont toujours présentes chez nos chiens, mais exploitées différemment. Nous devrions tous nous interroger et faire un examen de conscience. Sommes nous dignes de nos chiens, de leur histoire, de leur légende, méritons nous leur fidélité,

  avons nous la SAINT BERNARD ATTITUDE